Backlog wall

Alors, je ne suis pas sûre que ça s’appelle comme ça. C’est ce que j’utilisais quand j’étais PO et ce que j’ai continué à utiliser avec les équipes que j’accompagne aujourd’hui, mais je n’ai pas retrouvé la référence… Je suis sûre de ne pas l’avoir inventé en tout cas. Si quelqu’un connaît le nom exact de cet atelier, je suis preneuse !

Ce n’est pas très compliqué : on input on a des items estimés à la louche (avec des animations de type « estimations line », « complexity / value matrix »…) et il faut faire notre release planning et peupler nos sprints.

A court terme (deux prochains sprints par exemple), on va retrouver des éléments de type story, sinon ce sera plutôt des features ou des epics.

Sur un grand mur, je mets les epics en ligne en haut du plus prioritaire au moins prioritaire, puis en dessous les features quand elles sont identifiées.

En dessous, je fais une ligne par sprint.

Ensuite, on complète le tableau avec les stories connues à ce jour. On met également les items plus gros, avec un tag pour se rappeler qu’il faut les détailler en grooming.

Puisqu’on a les estimations de complexité grosse maille, il faut essayer de rester sur un total par ligne uniforme et acceptable par l’équipe (sachant que ça reste bien sûr du doigt mouillé pour l’instant car on n’a pas encore de vélocité).

On peut également identifier les dépendances, il ne faut pas de dépendance sur une même ligne.

Fichier_002 (5).png

(Lorsque j’étais PO, il y a eu une période où un mur de mon bureau était entièrement utilisé pour cet affichage, et dans les faits c’était mon outil de travail principal. Plus à jour que dans Mingle, je dois l’avouer…)

J’ai déjà essayé de le faire dans l’autre sens à la demande d’une équipe (epics en vertical, ligne de temps en horizontal) mais j’ai trouvé ça moins bien pour deux raisons :

  • le tableau est plus modulaire en horizontal qu’en vertical (il est en général plus facile de rajouter une colonne qu’une ligne tout simplement parce qu’à un moment ça va être trop bas et il y a le sol). Hors le scope est notre variable d’ajustement, pas le temps, et le nombre de sprints est en général fixe.
  • quand on le fait en workshop, on a souvent fait avant un story mapping donc en gardant le fonctionnel en horizontal c’est la même logique d’un atelier à l’autre, et c’est plus confortable pour les participants plutôt que d’avoir à inverser.

Qui saura retrouver le nom original de représentation visuelle d’un backlog ? (parce que j’ai cherché avec les mots dont je me souvenais et je n’ai rien trouvé 😦 Ou alors c’est que avec le temps je l’ai trop adapté à ma sauce…)

Un commentaire sur “Backlog wall

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s