Acculturation et atelier Lego pour des stagiaires de 3ième

Et hop, une petite animation qui a bien marché pour ce type d’intervention.

Déjà, on les réparti en équipes. Ils sont 9, je fais donc une équipe de 4 et une équipe de 5. Ils donnent des noms à leur équipe, c’est plus sympa… du coup j’ai l’équipe « Ninja-go » et l’équipe « Anonyme ».

Première phase : le bon vieux waterfall

Je leur répartis mes legos sur les deux tables et je leur donne des « specs ». Ce sont des notices de montage que j’ai imprimés…

2018-06-28+18_02_12-10693+Building+Instructions.pdf+-+Adobe+Reader.png

 

Je leur demande une estimation du temps de production.

Je paye en bonbons, avec bonus s’ils ont de l’avance, pénalité s’ils ont du retard !

Et c’est parti pour un bon vieux effet tunnel… Je chronomètre le temps.

Rapidement ils se rendent compte qu’ils n’ont pas forcément les bonnes pièces pour faire les modèles (forcément, j’ai imprimé des notices au hasard sur internet) et qu’ils n’ont pas estimé le temps de trier les pièces 🙂

Je leur dit de faire avec ce qu’ils ont, que c’est les imprévus des projets : on ne peut pas toujours faire exactement comme dans les « specs » et que pour toutes les autres questions le client n’est pas dispo >:-)

Ils optent pour une stratégie singulière : ils adaptent largement les modèles, voir se limitent à quelques pièces empilées quand le temps arrive vers la fin en partant du principe que « puisqu’on ne peut pas faire autrement, le client sera bien obligé d’être content » (?!?). Et ils comptent sur les bonus en livrant en avance !

Mais malgré les bonus, les modèles n’ont plus grand chose à voir avec les specs et je reprends des critères d’acceptations que j’avais préparé : est-ce que le crocodile a bien 4 pattes ? Non. Etc etc. Le butin en bonbons est assez maigre par rapport à ce qu’ils espéraient…

La petite perle

Quand j’annonce le nombre de bonbons final une élève s’exclame :

« Ah ben si c’est comme ça, la prochaine fois qu’on me demande une estimation je multiplie au moins par deux ! »

… elle a tout compris 🙂

Deuxième phase : agile !

Maintenant je leur donne plutôt l’équivalent de user stories : une maison, un poisson, ils peuvent me poser des questions et on fait des petites itérations à l’issue desquelles on mesure la valeur produite.

Forcément… Ça se passe beaucoup mieux 🙂

20180219_171329.jpg

Debriefing et vernis sur Scrum

Jusqu’à ce moment je n’ai donné aucune théorie, je profite donc du débriefing pour citer les 4 valeurs agiles et on termine sur un schéma à la volée pour leur parler un peu de Scrum en quelques minutes :

20180219_171325.jpg

Conclusion

Je me suis bien amusée à préparer et animer cet atelier, et je l’ai trouvé très efficace !

Le même genre d’atelier réalisé un peu plus tôt avec un marshmallow challenge avait donné de moins bons résultats je trouve en terme d’appropriation des concepts par les élèves… peut-être un peu trop abstrait 😦
Je resterai donc sur l’option Lego en deux phases si c’était à refaire 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s